Immobilier : acheter puis mettre en location avec la loi Pinel

Vous désirez mettre en location votre logement avec la loi Pinel ? Sachez que vous pouvez jouir d’un avantage fiscal : une réduction d’impôts jusqu’à 63.000 euros. Cependant, cette réduction avec la loi Pinel est uniquement réservée aux investisseurs qui investissent dans l’immobilier locatif neuf.

Comment fonctionne la défiscalisation ?

La défiscalisation avec la loi Pinel se décline en trois types. Premièrement, si vous mettez en location le logement pour 6 ans, l’avantage fiscal est de 12 % du prix du bien, dans la limite du plafond de 300.000 € et 5.500 €/m². Deuxièmement, si vous mettez en location le logement pour 9 ans, vous gagnez 18 % du prix de vos impôts en respectant le même plafond. Enfin, si vous mettez en location le logement pour 12 ans, vous pouvez jouir d’un avantage fiscal de 21 % du prix du logement. À noter que le dispositif Pinel est toujours concerné par le plafonnement à 10.000 € par an des niches fiscales. Si le dispositif Pinel était censé se terminer le 31 décembre 2017, le gouvernement a décidé de le prolonger. L’Etat ainsi que les sites spécialisés tels que https://www.defiscalisezmoi.com/ ne cessent ainsi d’informer les Français sur la continuité de la loi Pinel pendant 4 ans. Si vous n’avez pas pu investir avec le dispositif Pinel, il n’est pas encore trop tard. Vous pouvez encore acheter un bien immobilier et le mettre en location avec la loi Pinel. À noter que ce dispositif est plus intéressant par rapport à son prédécesseur, le dispositif Duflot, puisque les conditions sont plus flexibles et on peut louer à un membre la famille tout en jouissant de l’avantage fiscal. Il suffit de respecter les conditions imposées.

Quelles sont les conditions pour jouir de la défiscalisation Pinel ?

Pour profiter de cette défiscalisation, il faut acheter un logement neuf et le mettre en location à titre de résidence principale pendant 6, 9 ou 12 ans. Par ailleurs, les revenus du locataire ne doivent pas dépasser certains plafonds. Il est tout à fait possible de choisir un membre de la famille comme locataire, il suffit qu’il soit détaché de votre foyer fiscal et qu’il réponde aux conditions de ressources déterminées par la loi Pinel. En outre, vous devez respecter les plafonds de loyers qui sont généralement inférieurs de 10 à 20 % par rapport aux prix du marché libre. Enfin, les investissements avec la loi Pinel ne sont admis que dans les zones où l’offre locative est plus basse que la demande, c’est-à-dire dans les zones A bis, A, et B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *